Ralph’s Paris

Restaurant à Paris 6e

Ralph’s Paris : le plus américain des restaurants parisiens
Depuis quelques années, pour ancrer son navire amiral européen, la célèbre marque américaine Ralph Lauren a choisi Paris. Au cœur du très parisien quartier Saint Germain, les quatre étages du bel hôtel particulier datant de 1683 distillent une mode typiquement « Côte Est ». Celle-là même « casual chic » qui fait sa renommée à l’international. Une mode qui s’affiche aussi au Ralph’s , le restaurant du rez-de-chaussée. Cette enclave charmeuse et glamour cultive l’authenticité en mariant harmonieusement gastronomie outre-Atlantique et esprit Rive Gauche, un cadre résolument parisiano-américain, un sur-mesure sophistiqué signé de la main même du célébrissime styliste.

Enchassé dans les anciennes écuries de l’hôtel particulier, le patio intérieur avec son adorable terrasse pavée accueille donc une clientèle chic souvent habituée des projecteurs. C’est d’ailleurs un des lieux préférés des fashionistas et des vedettes qui adorent le charme rustique et informel délicatement sophistiqué qui s’en dégage. A la fois si près et si loin de l’animation de la ville, on savoure là quelques instants de sérénité. A l’ombre d’oliviers, de rosiers odorants, près de vastes jardinières fleuries et d’une fontaine murmurante (un ancien abreuvoir), il fait bon voir et être vu en se prélassant sur les banquettes de teck dotées de moelleux coussins rayés bleu et blanc. On grignotte quelques en-cas « spécial Oncle Sam » : toasts d’avocat, croquettes de crabe, mini rouleaux au homard, pancakes au saumon, ou quelques douceurs dont évidemment du cheese cake… On les assorti de cocktails iconiques : Manhattan, Mint Julep et autres Whiskey Sour… servis par un personnel alerte, très à l’écoute à égalité que l’on soit star ou inconnu, vêtu de chemises rayées à col blanc, cravates noires et longs tabliers – of course siglés « Ralph’s ».

Destiné à cette même clientèle trendy, avec sa belle cheminée d’époque où crépite le feu de bois, le restaurant quand à lui invoque un écrin « old fashion » décoré de tableaux bucoliques mettant en scène des moments de chasse à courre. L’éclat de l’argenterie, les nappes immaculées, la vaisselle étincelante, les lumières tamisées des bougies et des lampes-tempête accrochées aux superbes plafonds tout comme l’omniprésence du bois confèrent à ce cadre une certaine intemporalité mâtinée de romantisme. Les confortables banquettes et les chaises de cuirs patinés, les selles, les fers à cheval, les plaids douillets viennent à propos rappeler les penchants équestres et la prédilection pour le raffinement champêtre du maître des lieux.

So Ralph ! A l’image d’un art de vivre que « les whasps », l’oligarchie américaine fortunée, aime à cultiver, le décor affiche puissamment une noblesse sans ostentation. Côté gastronomie, l’établissement aime à dire qu’il « se contente du meilleur ». Et il est vrai que si la carte assez courte décline les grands classiques à la gloire d’une cuisine simplement américaine, elle prône avant tout l’excellence du produit et des recettes authentiques, revisitées (juste ce qu’il faut) avec efficacité par le chef Nicolas Zanel. Salades Ceasar, hot dogs, énormes burgers, viandes ou poissons de premier choix, homard du Maine et son beurre citronné, crabe façon Maryland sauce au poivron jaune, steaks provenant du ranch de Ridgway, celui-là même de Ralph Lauren au Colorado. Les Brownies et le carrot cake comme là bas ! Les meilleurs crus US (Mondavi, Francis Ford Copola…) mais également les prestigieux vins français ou des pépites plus abordables comme les vins du Languedoc -notamment ceux de Gérard Bertrand- agrémentent une carte éclectique.

En ces périodes de frimas, mention spéciale pour le brunch dominical sucré/salé. Du sur mesure à 65 euros généreusement servi. Il débute par une jolie sélection de viennoiseries :muffins, croissants, cake au citron et Cinnamome Rolls assortis de beurre baraté siglé Ralph ! On hésite ensuite entre une série d’appétissants burgers, l’indétrônable œuf Bénédictine, l’œuf Florentine ou le délicat œuf à la Royale serti de bacon, saumon ou truffe. Pour les amateurs, il y a bien sur l’incontournable New-York Bagel toasté débordant de saumon fumé, cream cheese oignons rouges et de tomates. Quant aux indispensables pancakes, elles sont confectionnées à l’instant, arrosées de sirop d’érable ou nappées de confitures. Pour terminer, on opte pour le pain perdu maison lui aussi imbibé de sirop d’érable avec bananes caramélisées et crème fouettée (une tuerie!). Ou (plus léger et plus raisonnable) : un yaourt granula au miel et aux fruits de saison. La traditionnelle coupe de Champagne ou un rafraîchissant Mimosa, le Thé ou le Café accompagne parfaitement ses agapes gourmandes… un brin trop copieuses !

A son ouverture, Ralph Lauren avait souhaité que « cet établissement soit le meilleur dans son genre et se caractérise par son hospitalité raffinée teintée d’une note de sophistication à la fois glamour et informelle ». Neuf ans après, il semble bien que le vœu soit exhaussé ! Succès oblige, les réservations sont obligatoires.

Marie-José Colombani


Noter & rédiger un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

boulevard Saint-Germain 173
Paris 75006 IDF FR
Obtenir la direction
Restaurant :
lun - dim: 12:00-17:00, 19:00-23:00

Cuisine :
Américaine, Européenne, Végétariens bienvenus

Prix moyens (menu) :
55 € - 115 €