Séjour grand large en Bretagne sud , l’océan rien que pour soi…

Face à l’estuaire de la Vilaine et à quelques 20 minutes de Vannes, le superbe Domaine de Rochevilaine majestueusement campé sur la presqu’île rocheuse de la pointe de Pen Lan semble monter la garde devant l’océan. Ensoleillé chaque jour de l’année grâce au micro climat, le hameau breton doté d’un port de plaisance privé embrasse plus de 300 mètres de façade maritime sertis par un énigmatique chemin de douaniers. Bâti voici une centaine d’années, réinventé à coup de pierres anciennes et d’ardoises patiemment collectées dans la Bretagne bretonnante, le magnifique ensemble d’un hectare piqué de massifs abondamment fleuris, répertorie 38 chambres et suites au gré de manoirs XV et XVIème siècles.
Charmeuses, toutes différentes, les habitations toutes baignées par la houle et empreintes de sérénité disposent de superbes espaces privatifs ou de balcons-terrasses. Leur décor élégamment douillet évoque tour à tour le rêve, les voyages, l’appel du large, les Indes soyeuses et chamarrées ou encore la douceur alanguie des îles lointaines. Enchâssé directement sur les rochers, le château de granit et de verre abrite les trois salles en enfilade du restaurant panoramique et du bar. Une vaste piscine avec toit ouvrant et un SPA marin surdimensionné, nouvellement rénové de 1.300 m2 renforcent l’illusion : est-ce la terre ou déjà la mer ? Concept unique, ce SPA d’hôtel fût le premier en France à privilégier le bien-être balnéothérapie à la vision strictement médicale. En effet, dés 1986 Rochevilaine s’érigeait déjà en centre d’aquathérapie réputé. Une notoriété et une continuité qui ne se dément pas aujourd’hui où la mer prend toute son importance et où l’expression « SPA marin » revient dit-on à Bertrand Jaquet l’actuel propriétaire. Il a fait de Rochevilaine un modèle inspiré de celui des phéniciens, peuple voyageur adepte séculaire de la balnéothérapie, ayant fait escale jadis sur cet éperon granitique.`
    Le soin phare la « table phénicienne » avec des pierres chauffées, idéales pour les massages relaxants chers aux téméraires navigateurs est la même à laquelle aujourd’hui les contemporains succombent avec délice. Luxueusement apaisant, le nouveau décor lui même s’inspire de l’histoire de la pierre de Tanit, la Déesse carthaginoise racontée sur un des pans de mur, sa statue trône dans le jardin au pied des hortensias et des rhododendrons bleu de mer. Jacuzzi, sauna, hammam, parcours aquatique, SPA, suites privées avec vue à couper le souffle sur les vagues ou luxe ultime, où l’on peut s’adonner aux soins sans croiser quiconque, achèvent le dépaysement quiétude et remise en forme haut de gamme.
Un animement reconnu pour l’une des meilleures tables mettant en exergue le meilleur du terroir breton, étoilé depuis 7 ans le chef Maxime Nouail, le gendre du propriétaire vient conforter ce « Relais & Châteaux » d’exception.
Hélas, unanimement solidement attachée à la valorisation des produits du terroir du Morbilhan et aux producteurs locaux, la table de Rochevilaine a perdu cette année l’étoile conservée depuis sept ans. Selon nous, une incompréhension et une grave injustice. Autour de produits d’exception et de saison déclinés avec talent dans une assiette élégante et lisible, avec pour maître mot le goût , nous avons ici une cuisine hors mode généreuse et sincère ! On s’y régale de sole, de salpicon de homard en vinaigrette de miel, de bisque de homard… Jamais issus d’un vivier, les homards de 650 grammes à 1,3 kg servis crus, pochés, rôtis, chauds et froids jouent les chouchous iodées d’un cuisinier très doué.
Très bientôt d’ailleurs, les homards seront bagués et numérotés comme les canetons de Challans de la Tour d’Argent. Mais foin de poissons nobles, grondins ou ormeaux s’avèrent également excellents pour le cuisinier qui aime à les magnifier. De la campagne bretonne il travaille le lapereau farci à la truffe, cuisses en effiloché, escorté d’asperges (37 euros) , la volaille blanche de ferme rôtie, servie en deux services (39 euros). L’exquis velouté de champignons blonds et l’œuf bio cuit parfait sont également à retenir. Le must d’un séjour à Rochevilaine, un enchantement de saveurs et de textures mis en exergue par le sommelier expert, Hervé Guinoiseau, qui concocte aussi des cocktails d’anthologie (dont un inoubliable Irish Coffee!).
De longue date, le Domaine de Rochevilaine s’est fait le spécialiste du room service. Il est ainsi possible de déguster l’intégralité de la carte du restaurant en chambre/suite et se régaler des créations du chef.
Nouveauté le bar à coquillages, outre la dégustation d’huîtres, palourdes, bulots, bigorneaux, moules, couteaux de pêche locale, il sera également servi des soupes de poissons et bisques réalisées par le Chef, assorties de suggestion « du jour ».
Il ne s’agit pas d’un lieu de restauration à proprement parlé mais d’un grignotage à toute heure entre les « déjeuners du matin » servis de 7h30 à 11h00 et le dîner au restaurant à partir de 19h30. Une jolie boutique vient compléter l’ensemble et propose des produits locaux « coups de cœur de Maxime Nouail »… terrines, confitures, miel, œufs frais bio du jour, cidre, jus de pommes et gourmandises diverses…
Rochevilaine est aujourd’hui un modèle. Directrice de la restauration, Cécile, la fille de Bertrand Jaquet, a épousé le beau Maxime. Rien de tel qu’une famille unie et très professionnelle pour que les hôtes de cette destination hors du commun ouverte non stop larguent les amarres avec bonheur (Covid oblige, ce n’est hélas évidemment plus le cas actuellement).
Domaine de Rochevilaine
Pointe de Pen Lan
56190 Billiers
Tél.: 02 97 41 61 61
 Chambres à partir de 200 euros.
Menu du Marché au déjeuner 45 euros sauf le dimanche et les jours fériés
Menus de Saison à partir de 80 euros (4 plats).
Prefer to Login with Social Media
Carte de 60 à 130 euros.
Ouvert non stop toute l’année (excepté Covid).
SPA à partir de 50 euros, et de nombreux forfaits.
Voiture à la gare de Vannes.
Marie José Colombani

Rate and write a review

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *